Affaire Fabrice Ondama : Le comportement du Club Africain est inadmissible, selon l’avocat du joueur

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!

Le Club Africain s’est lancé depuis quelques jours dans une course contre la montre pour lever l’interdiction de recrutement qui pèse sur lui avant le début du championnat.

Près de trois ans après son départ du club de Bab Jedid, l’attaquant Congolais Frabrice Ondama attend toujours le règlement de ses dus, soit 930 000 dollars, intérêts compris (l’équivalent de 2,6 Millions de Dinars Tunisiens). Une somme conséquente, d’autant plus que le club est empêtré dans de multiples contentieux avec d’anciens entraîneurs et joueurs.

Antoine Semira, avocat et représentant du joueur a précisé, dans une déclaration accordée au site Ettachkila : « Après trois années de litiges, ils n’ont toujours pas payé. Ce n’est que face à la menace d’une interdiction de recrutement (et de validation de contrats des joueurs qu’ils ont déjà engagé) que le club se réveille. Mais au lieu de se manifester auprès de moi pour discuter, le club africain prend directement attache avec mon client, alors que j’ai déjà demandé que cesse cette pratique ! C’est en cela que le comportement du club n’est pas admissible »


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
Leave a Comment

Cliquez pour s'abonner à nos notifications