Sport

Affaire FTF-CS Chebba : Qu’est-ce qu’il a fait Wadii Jarii ?

Affaire FTF-CS Chebba : Qu’est-ce qu’il a fait Wadii Jarii ?
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il est clair que le litige entre la FTF et le CS Chebba est devenu personnel avec le président du club, Taoufik Mkacher 

La Fédération Tunisienne de Football avait décidé de geler les activités du Croissant Sportif Chebbien pour la saison 2020-2021. Et par conséquence, la formation de la Chebba sera privée de toutes les compétitions relevant de la FTF. 

D’un point de vue purement juridique, la FTF n’appliquait que la loi car le dossier d’engagement du CS Chebba pour la saison 2020-2021 n’a été terminé dans les délais. 

Passé les délais légaux, la FTF était dans son droit d’appliquer les sanctions qui s’imposaient et le CS Chebba connaissait très bien les risques encourus, selon Anis Ben Mime, spécialiste dans le droit sportif. 

En fait, la décision du bureau fédéral est basée sur les articles 25, 29, 31 des règlements généraux de la FTF dans le sens où le dossier d’adhésion du CS Chebba au titre de la saison 2020-2021 demeure incomplet, et ce, malgré les correspondances envoyées à maintes reprises. 

Alors que le club de la Chebba avait demandé à la Fédération de déduire la somme des subventions ou des droits TV qui seront versées la saison prochaine, mais là également, un refus catégorique a été signifié. 

Le président de la FTF Wadii Jarii est allé loin en cherchant la petite bête au CS Chebba, une équipe qui a réussi sa première saison en Ligue 1, et ce, à cause d’une polémique d’un devenue personnel avec Taoufik Mkacher 

Peu importe son bilan à la tête de la FTF, peu importe son caractère qu’il soit cassant ou pas, peu importe ses ambitions personnelles, Wadïi El Jary a un défaut qui ne passe plus : sa réaction violente contre toute personne ou toute institution qui le contrarie.   

À quel prix ?  

La décision du bureau fédéral a eu l’effet d’un tonnerre dans la ville de Chebba et pourrait menacer la paix sociale. Des pneus ont été brûlés et des routes ont été bloquées par les habitants de la ville depuis l’annonce de la FTF. 

En outre, une grève générale a paralysé ce lundi la ville de Chebba, protestant la décision de la Fédération, jugée injuste par les Chebbiens, et “cruelles” par plusieurs observateurs. 

La Chebba est actuellement le théâtre de tensions qu’on aimerait bien se passer, notamment pendant ces moments particulièrement délicats.  Il est temps que Wadii Jarii assume sa responsabilité et calme le jeu avec tout le monde et pas seulement avec le club de Chebba. Son comportement commence à irriter tout le monde. 


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut