Coupe de la CAF (16e de finale aller) – Etoile du Sahel et O.Béja: partir du bon pied

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les équipes de l’Etoile du Sahel et de l’Olympique de Béja entameront ce week-end les seizièmes de finale de la coupe de la CAF avec l’intention de partir du bon pied face respectivement aux clubs ghanéen d’Ashantigold et marocain de Difâa Al Jadida.

L’Etoile du Sahel, triple vainqueur de l’épreuve (1995, 1999, 2006), retrouve la compétition continentale après avoir quitté prématurément la précédente édition en se faisant éliminer au 2e tour par AS FAN du Niger, alors que l’Olympique de Béja tachera de réussir sa première apparition dans cette compétition, sa dernière participation remontant aux éliminatoires de la coupe des vainqueurs de coupe, en 1996.

Malgré l’avantage du terrain et du public, les deux clubs tunisiens, très affectés par la trêve qui dure depuis début janvier, craignent un mauvais départ dans cette compétition par manque d’automatisme et de rythme, même s’ils ont pu profiter de quelques tests amicaux locaux.

Si le manque de compétition n’a pas empêché la sélection nationale de remporter le championnat d’Afrique des nations au Soudan, cela ne doit pas être une source d’inspiration pour les deux représentants tunisiens dans cette compétition dont l’enjeu et la réalité du terrain sont tout autres.

Ainsi, le public étoilé retrouvera, ce dimanche, les tribunes du stade olympique de Sousse dans l’espoir d’éviter le scénario de l’année dernière et de revivre les bons moments de 2008, année qui a vu leur équipe fétiche remporter la coupe de la CAF aux dépens du CS Sfaxien.

Appelés à faire le plein à domicile avant de se rendre dans deux semaines au Ghana, les protégés de Mondher Kbaier devront jouer la carte de l’attaque pour parvenir à la marque sans négliger le volet défensif.

En équipe rompue aux périples africains, l’Etoile du Sahel est en mesure de réussir cette option, d’autant que l’effectif affiche complet après notamment le rétablissement du gardien Aymen Mathlouthi et de l’attaquant Lamjed Chehoudi.

Mais les étoilés doivent se méfier d’une formation ghanéenne animée par l’espoir d’emboîter le pas aux grands clubs de Hearts of Oak et Ashanti Kotoko, et dont le seul exploit africain reste une place de demi-finaliste de la ligue des champions, en 1997.

Vainqueurs au tour préliminaire de Sewe sport de Cote d’Ivoire (1-0, 2-0), les Ghanéens ont aussi l’avantage de rester dans un rythme de compétition où ils n’ont pas subi d’arrêt de leur championnat local dans lequel ils occupent la 3e place.

L’Olympique de Béja aura de son côté, vendredi, une tâche assez délicate en accueillant la formation marocaine de Difaa Hassania d’El Jadida, vainqueur au tour précédent des Maliens du Centre Salif Keita (2-2, 1-1).

En mauvaise passe en championnat où elle occupe la peu envieuse place de lanterne rouge, la formation béjaoise, demi-finaliste malheureux de la coupe de l’UNAF en novembre dernier face à l’ES Sétif, n’a d’autre choix que de réussir ce challenge pour pouvoir aller de l’avant dans cette compétition et sauver sa saison, de plus en plus compromise.

Affecté par de nombreuses absences, à l’image de son capitaine Saber Mhamedi et de ses attaquants Hammouda Mâamri et probablement Nabil Missaoui, l’O.Béja a aussi montré beaucoup de défaillances offensives qui pourraient peser très lourd dans cette confrontation.

Mais en dépit de ces absences, le staff technique béjaois garde son optimisme compte tenu des solutions de rechange dont il dispose et de la série de tests amicaux disputés au cours de cette longue trêve et qui ont donné des signes rassurants.

La mission des cigognes ne semble pas en effet impossible face à un club marocain néophyte en compétitions africaines, dont la dernière participation remonte à 25 ans, et qui n’est pas mieux loti en championnat que son adversaire (13e après 21 journées).

Donc, pour les hommes de Sofiène Hidoussi, le mot d’ordre serait de marquer le plus de buts possibles car les “chevaliers de Doukkala” les attendront de pied ferme chez eux.

Vendredi

A Béja (14h30):

O.Béja (Tun) – Difaa Hassania d’El Jadida (Mar)

Dimanche :

A Sousse (14h30) :

Etoile du Sahel (TUN) – Ashantigold (GHA)

Source : TAP


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Haut