Sport

Elections de la CAF : La FTF ne soutiendra pas Tarek Bouchamaoui 

Elections de la CAF : La FTF ne soutiendra pas Tarek Bouchamaoui 
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wadii Jarii a dévoilé la position de la Fédération Tunisienne de Football concernant le support à Tarek Bouchamaoui aux prochaines élections de la Confédération Africaine de Football. 

“Aucun tunisien ne peut présider la CAF. Ce qui se dit est faux et Bouchamaoui n’a pas été appuyé par les fédérations. S’il avait eu le soutien de 27 pays, la FTF l’aurait appuyé et c’est ce que je lui ai fait comprendre. Nous ne pouvons pas courir le risque de perdre une place au sein du comité exécutif dans ces conditions”, a déclaré le président de la FTF. 

Présent hier sur un plateau d’une chaîne privée et à la surprise générale, Wadii Jarii a indiqué qu’il s’est déjà porté candidat au comité exécutif de la CAF depuis le 17 septembre dernier. 

Par ailleurs, Wadii Jarii a attaqué l’historique de Tarek Bouchamaoui à la Confédération Africaine de Football rappelant à cet effet l’histoire de la fameuse finale de la Ligue des Champions disputée par l’Espérance Sportive de Tunis face à Al Ahly. 

Je suis étonné quand on dit qu’il a beaucoup aidé les Tunisiens. Nous avons souffert quand il était à la tête de la commission d’arbitrage. Nous avons été lésés par les arbitres et aucun séminaire n’a été organisé en Tunisie durant cette période. Nous n’avons été soulagés qu’après son départ. Nous savons qu’il vit en Egypte et malgré cela, il n’a pas rendu visite à notre délégation durant la CAN. D’ailleurs, il est possible que notre sélection ait été lésée durant ce tournoi car j’ai soutenu l’Espérance de Tunis après la finale disputée face au WAC. J’ai été le premier à avoir défendu l’EST en 2018 et c’est la FTF qui était derrière la suspension d’Azaro. La CAF, les Marocains, les Egyptiens et même les Tunisiens m’ont critiqué pour ma prise de position. Où était Bouchamoui quand l’EST a été sanctionnée ? Il était à la tête de la commission des compétitions. Qui a défendu le CSS et qui a évité au CA une exclusion de la ligue des champions ? C’est WadiiJarii. Tout cela aurait pu me coûter cher. Alors qu’on arrête de dire qu’il a aidé les Tunisiens”. 

Il l’a même accusé d’avoir œuvré contre plusieurs formations tunisiennes par le passé comme l’Espérance de Tunis et le Club Africain. 

La Tunisie aura droit à supporter un seul candidat aux prochaines élections de la CAF qui se tiendront le 12 mars 2021. 


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut