Football [Audio]: Bertrand Marchand dévoile les dessous de la victoire face au Stade Tunisien

L’entraîneur du Club Africain, Bertrand Marchand, a exprimé son grand plaisir après la victoire de son équipe dimanche soir au détriment du Stade Tunisien de derby avec deux buts contre un en match comptant pour la troisième journée phase retour de la Ligue 1 professionnelle de football.

Après la fin du match, Marchand a déclaré que la rencontre face au Stade Tunisien n’était pas facile, au contraire, mettant en garde ses joueurs de ne pas sous-estimer un adversaire invaincu sur son terrain.

“Le stade tunisien est une équipe très respectable qui nous a donné de bons rendements et nous a inquiétés pour la majeure partie du match … Je remercie les joueurs pour l’esprit de victoire avec lequel ils se sont battus”, a ajouté l’entraîneur du Club Africain.

L’entraîneur du Club de Bab Jedid a ajouté “sa position au milieu du classement n’est pas une coïncidence, et nous avons réalisé le plus importante devant le Stade Tunisien”, reconnaissant qu’”il est vrai que la performance n’était pas la même que celle que nous avons jouée contre Monastir, car ce n’était pas la même le même terrain ni le même adversaire.”

Il a conclu: “Nous avons concrétisé l’important et nous a 3 points et nous continuons notre parcours avec un moral élevé car nous avions devant nous mercredi le prochain match contre JS Kairouan et nous ferons en sorte de gagner pour réaliser la troisième victoire consécutive nous permettant de rejoindre les équipes en tête de peloton”.

Pour sa part, l’entraîneur du Stade Tunisie Nabil Kouki, a indiqué que son équipe a fait un match parfait surtout dans la seconde mi-temps et était très proche de l’égalisation à la lumière des occasions manquées par les joueurs.

Nabil Kouki a ajouté que le problème du Stade Tunisien réside dans le système de défense car il est déraisonnable que l’équipe encaisse lors que lors de la quatrième journée retour en 24 buts en 16 matchs.

“Nous avons fait une deuxième mi-temps exceptionnelle et nous étions meilleurs que notre adversaire, mais les erreurs de défense étaient mortelles et un cadeau à l’adversaire qui a su comment les exploiter au mieux”, a indiqué Kouki.

Commentaires

Haut