Présidence de la CAF : la FIFA veut un consensus autour d’une candidature unique

Selon des sources proches des candidats à l’élection à la présidence de la Confédération africaine de football, la FIFA presserait trois des prétendants à se ranger derrière le Sud-Africain Patrice Motsepe. Le scrutin doit avoir lieu le 12 mars.

Selon ces sources, Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmed Yahya (Mauritanie) seraient prêts à accepter la proposition de la Fédération internationale de football : s’ils renoncent à se présenter au profit du milliardaire sud-africain, soutenu par Gianni Infantino, le président de la Fifa, ils seront 1er et 2e vice-présidents.

Jacques Anouma (Côte d’Ivoire), le quatrième candidat, se verrait proposer un poste de conseiller du président.

Le CAF a en effet été secouée. Le président sortant, le Malgache Ahmad Ahmad, a été suspendu cinq ans par la Fifa en novembre pour soupçons de corruption. Pour de nombreux observateurs, il a chuté quand il a essayé de s’émanciper de la Fifa et de sa secrétaire générale, Fatma Samoura, qui a mené une mission de six mois à la tête de la CAF pour y mettre de l’ordre.

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
Leave a Comment

Cliquez pour s'abonner à nos notifications