La relation entre la FTF et le CSS rétablit

Gelée depuis un moment, la relation entre la Fédération tunisienne de football (FTF) et le Club Sportif Sfaxien a connu de nouveaux développements, notamment après la présentation d’un dossier pour défendre le CSS par le président de la FTF, Wadii Jarii devant la Commission de discipline de la Confédération africaine de football.

Le président de la FTF a tout fait pour défendre les Sfaxiens devant la CAF à la lumière des incidents survenus lors de la demi-finale retour de la Coupe de la CAF face à la RS Berkane, remportée par les marocains (3-0).

Une réunion tenue entre Jarii et son bureau d’une part et une délégation de la formation Sfaxienne d’autre part a précédé l’audition devant la Commission de discipline de la CAF.

Wadii Jarii a indiqué qu’il a minimisé les faits et mis un doute sur quelques actes en tentant de les requalifier en gestes antisportifs.

A demi-mots, le président de la FTF a avoué que le Club Sportif Sfaxien a risqué gros dans cette affaire.

Jarii a également déclaré qu’il a présenté à la Commission de discipline de la CAF un dossier complet de tous les dépassements commis contre le CSS, avant, durant et après le match face à la RS Berkane pour tenter d’expliquer la grande nervosité de la délégation sfaxienne.

Effectivement, les sanctions infligées par la CAF contre le Club Sfaxien ont été allégées: 4 matchs de suspension dont un avec sursis pour le trio Sfaxien Nassim Hnid, Houssem Dagdoug et Aymen Harzi, 6 matchs d’interdiction de banc dont un avec sursis pour l’entraîneur adjoint Mohmoud  Masmoudi et l’accompagnateur Karim Ghorbel pendant les compétitions de la CAF et une amende de 40 miles dollars à payer dans les 60 jours.

Une affaire qui annonce le rétablissement des relations entre la Fédération et les Sudistes secouée depuis si longtemps, notamment après les affirmations graves du président du CSS Moncef Khémakhem la saison précédente où il a accusé l’instance sportive de corruption.

Commentaires

Haut