Sport

Tunisie – CV de Mohamed Ayachi Ajroudi, impliqué dans le projet de rachat de l’Olympique de Marseille 

Tunisie – CV de Mohamed Ayachi Ajroudi, impliqué dans le projet de rachat de l’Olympique de Marseille 
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi a confirmé son implication dans le projet de rachat de l’OM annoncé par Mourad Boudjellal. 

Il y a quelques jours, Boudjellal, affirmait sur RMC qu’un fonds d’entreprise émanant du Golfe avait déposé une offre de rachat. 

Par ailleurAjroudi a confirmé, à la radio privée Shems FM, que des “discussions” étaient en cours concernant cette offre qu’il qualifie de “sérieuse”. “Je ne serai pas le président de l’OM, ça sera Mourad (Boudjellal, ndlr), et je serai peut-être le directeur administratif, selon les accords en préparation depuis un an”, a-t-il précisé, relayé par La Provence. 

Résident en Arabie saoudite depuis 1985, ce dernier n’est pas connu du grand public. Né à Gabès (2ème ville du Sud de la Tunisie) le 22 décembre 1951, cet ancien ingénieur est désormais une personnalité très influente au Moyen-Orient. 

Avant de devenir un homme d’affaires très puissant, Mohamed Ayachi Ajroudi, qui a été étudiant du côté de Lille (bac et polytechnique), a eu une carrière d’entrepreneur. En 1977, il rejoint l’Institut de la statistique et des études économiques (travaux pétroliers et maritimes) située dans le nord de la France. Il la rachètera trois ans plus tard. Dans les années 1980, Ajroudi, marié à Josette et père de deux enfants, sera plutôt dans la création puisqu’il créera AMIS (Artois Maintenance Industries Services) ou encore Sportvert et Portube II. 

Après la France, il étendra son empire en Tunisie et en Arabie Saoudite avec plusieurs partenariats (Suez notamment). Mais son «chef d’œuvre» sera la création, en 2010, d’ONAS International (Office National de l’Assainissement), qui fournit des expertises et études à des entreprises des pays du Golfe dans le domaine de l’environnement. Cela lui permettra de prendre une dimension économique et politique importante. 

En 2013, il fondera d’ailleurs le parti «Le Mouvement du Tunisien pour la liberté et la dignité» mais le quittera moins d’un an plus tard en annulant sa candidature aux législatives du pays. Il s’engagera pour la paix en Libye et participera à la COP21 en 2015 en tant que «grand décideur». 

Celui qui n’est qu’un intermédiaire dans ce projet de rachat de l’OM – il a confié qu’il ne serait pas leader du club si l’accord est conclu et que Mourad Boudjellal serait le président du club olympien –, a aussi eu quelques démêlées avec la justice. Ajroudi a notamment été accusé d’escroquerie et abus de confiance (plainte classée sans suite). En 2018, il a été condamné à un an de prison pour détention d’une arme et falsification de contrat au sein de la chaîne Al Janoubia (dont il est le propriétaire), avant d’être acquitté en 2019. 

Depuis 2017, il est le président du Stade Nabeulien (football) et a aussi été patron de l’AS Hammamet (handball) et du stade Gabésien (football). 


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut