Tunisie: Violence dans les stades, un séminaire recommande de prévenir, sensibiliser et dissuader

Prévention, sensibilisation et dissuasion ont résumé les interventions des participants au séminaire sur la lutte contre la violence dans les stades qui s’est déroulé samedi à Tunis.

Les intervenants ont proposé une législation plus dissuasive notamment en posant des conditions d’entrée au stade. Ils ont aussi appelé à unifier les dispositions disciplinaires des différentes fédérations sportives.

Rappelant que la violence dans les stades dépasse le simple cadre sportif, ils ont plaidé pour une meilleure exploitation et une lecture objectives des données statistiques en vue de mieux identifier les origines et les raisons qui conduisent à la violence.

Évoquant la décision de faire disputer tous les matches des sports collectifs à huis clos, certains intervenants ont qualifié cette mesure de précipitée, insistant sur le rôle de la sécurité dans les espaces sportifs et celui des médias en matière de sensibilisation.

Les questions relatives à l’arbitrage ont été mis à l’index par les participants qui estiment qu’elles sont sources de polémiques.

Parmi les insuffisances relevées, les intervenants ont mis l’accent sur le manque de moyens matériels des ”petits clubs”, qui ne peuvent pas disposer des ressources humaines spécialisées dans l’éducation pédagogique des jeunes.

La mise en œuvre d’un plan national de lutte contre la violence dans les stades avec la contribution de toutes les composantes de la société, a été suggérée.

Les intervenants ont aussi appelée à s’imprégner des expériences internationales et mettre à profit l’expertise de certains pays qui ont pu juguler ce phénomène.

Les institutions éducatives resteront des espaces privilégiées pour initier les jeunes à la culture de la non violence ont relevé les participants.

Source:TAP

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Haut