[Vidéo] Imed Ben Halima s’attaque à Wadii Al Jarii concernant les droits TV des matchs

Imed Ben Halima s’attaque à Wadii Al Jarii concernant les droits TV des matchs" ]
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avocat Imed Ben Halima a tenu le président de la Fédération Tunisienne de Football, Wadii Al Jarii, responsable de l’échec des négociations entre la FTF et la Télévision Tunisienne concernant les droits TV des matchs de la Ligue 1, de la Coupe de Tunisie et ceux de la sélection tunisienne. 

Imed Ben Halima a critiqué le désaccord entre la FTF et la TT, exprimant sa surprise devant un conflit entre deux institutions publiques à cause de l’argent. L’avocat a indiqué que le seul perdant de ce conflit est le spectateur tunisien et par coséquent les équipes. 

Ben Halima a indiqué au micro de Tunisenumerique :” le match entre la sélection tunisienne et le Cameroun était un scandale où les Tunisiens ont été obligés de chercher la fréquence de la chaîne Al Kass pour voir la rencontre de leur équipe bien qu’elle ait été disputée à Tunis.”. 

“ C’est le résultat des politiques “sages” de Wadii Al Jarii qui assume seul toute la responsabilité, vu qu’il prend les décisions sans en reférer au bureau fédéral.”, a-t-il ajouté. 

“Al Jarii est sous la protection de Youssef Chahed et même des “frères musulmans”. En conséquent, il décide ce qu’il veut.”. 

Il a poursuivi : “l’absence d’accord entre la Fédération et la Télévision sous le prétexte de la protection des droits financiers de la FTF causera sans doute des dommages graves à l’intérieur de l’instance sportive, la FTF ne vendra pas les droits de diffusion à une chaîne privée mais à un établissement public. Elle est donc appelée à trouver une formule de compromission.” 

Imed Ben Halima a condamné la non-intervention du Chef du gouvernement et de la ministre de la Jeunesse et des Sports dans le sujet afin de trouver une solution. 

Dans un autre registre, l’avocat a estimé que les responsables du secteur sportif assument la responsabilité au sujet du scandale de l’équipe nationale de mini-foot à l’occasion de sa participation à la Coupe du monde Australie 2019. 

Ben Halima a dénoncé l’absence de coordination entre la délégation tunisienne participant au Mondial et le ministère des Sports dans ce scandale qui a donné lieu à une contradiction dans les discours. 


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Haut