Championnat arabe : L’ESS déterminée à passer en finale

L’Etoile Sportive du Sahel se déplacera à Omdourman pour affronter Al-Merreikh dans le cadre de la demi-finale retour du championnat arabe des clubs, ce vendredi (16h00).

Tous les supporters étoilés s’accordent à affirmer que cette équipe étoilée, version Lemerre, est la candidate la plus sérieuse pour remporter cette coupe arabe avec sept millions de dollars en plus, comme cagnotte, le coup est très alléchant.
Mais avant cela, les camarades de Msakni croiseront le fer ce vendredi à Omdourman au cours d’ un match retour qui s’annonce très chaud avec Al-Merreikh qui n’arrête pas d’enchaîner les victoires sous la direction du jeune entraîneur tunisien Yamen Zelfani.

Avec une avance étriquée de (1-0) à Sousse, la bande à Lemerre se doit de disputer 90 minutes avec un esprit de gagneur, où les joueurs devront marquer des buts au stade d’Omdourman devant des guichets fermés pour assurer leur qualification en finale, cela est d’autant plus logique qu’une forte pression pèse d’ores et déjà  sur l’équipe au point de donner l’impression qu’au moindre  faux pas, la situation pourrait basculer dans un mauvais sens et plonger l’Etoile dans une crise.

Les camarades de Jemal sont donc avertis et il faut avouer que cette trêve et le petit match de coupe face aux modestes divisionnaires de l’OS Kébili sont tombés à pic pour eux afin de consolider les nouveaux repères tactiques préconisés par Lemerre, mais également pour remettre sur pied certains éléments de base, souffrant de différents bobos physiques, à l’instar de Chikhaoui, Msakni,  Hanachi et Ben Amor.

3-5-2 indiscutable  

A Omdourman, Lemerre conscient que ce match retour s’annonce très difficile, il sera obligé d’opérer quelques changements à sa formation type qui s’est imposée sur la plus petite des marges contre l’équipe soudanaise à Sousse.
Ainsi, on retrouve une défense à trois formée par Zied Boughattas, Saddam Ben Aziza et le bien expérimenté Ammar Jemal. Ce trio doit être vigilant et concentré face à des attaquants rapides de l’équipe soudanaise qui s’est déplacée en Ethiopie pour un stage bloqué, et ce, pour préparer comme il se doit cette demi-finale. Comme excentré, il est certain que Ben Ouanès sera titularisé à gauche, après sa belle prestation face aux divisionnaires de Kébili.

A droite, le néo-international Kechrida sera une arme fatale pour déverrouiller la défense soudanaise, assez lourde et vulnérable.
Au milieu du terrain, on retrouve deux pivots expérimentés pour bloquer les manœuvres soudanaises et aider en même temps leur défense en cas de besoin. Il s’agit de Mohamed Amine Ben Amor et Karim Aouadhi qui seront appelés à couvrir l’arrière-garde Etoilé et à assurer la bonne relance du ballon. Ce duo sera aidé par Maher Hannachi et Firas Belarbi pour l’animation offensive.  En attaque, on retrouve Iheb Msakni et le jeune Hazem Haj Hassen qui a montré l’étendue de son talent.
Gonzales, Malek Baayou, Yassine Chikhaoui, et Omar Kanouté seront prêts pour aider leurs coéquipiers en cours de match.

Commentaires

Haut