Sport

Ligue des champions (Groupe B)-4ème journée: EST-Wydad Baydhaoui 0-0

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Espérance ST n’a pu venir à bout d’une solide équipe du Widad Casablanca qui a réussi à lui tenir tête de nouveau, cette fois sur la pelouse d’El Menzah, sur un score vierge, en match comptant pour la 4è journée de la Ligue des Champions d’Afrique (Groupe B), disputé samedi soir à El Menzah.

La formation tunisienne, déjà tenue en échec lors du match aller à Casablanca il y a deux semaines après avoir mené 2 à 0, rate l’occasion de reprendre seule la tête du groupe B qu’elle partage avec les Widadi (6 pts chacun) et risque de perdre le commandement au cas où Al Ahly (4 pts) réussira à battre dimanche le MC Alger à l’extérieur.

L’attaque n’a pu faire preuve de lucidité dans ce match important pour la suite du parcours face à une défense adverse où Miaghri a été le grand héros avec une multitude de parades qui ont rebuté les Njiang, Bouazzi, Darragi, Msakeni et Ayari.

L’Espérance ST qui alignait une formation légèrement remaniée avec la titularisation de Banana en défense à la place de Kolibaly et Aful sur le flanc droit en remplacement de Derbali, a mis du temps pour prendre le contrôle de la rencontre.

Après un début heurté, avec un engagement à la limite de la correction de part et d’autre, l’Espérance commençait à presser les Widadi dans leur zone. Banana faillit à la 7 minute trompait le gardien Miaghri mais sa reprise de la tête manquait le cadre.

Miaghri qui interceptait une autre reprise de la tête (14) sauvait une minute plus tard sa cage d’un but tout fait sur une reprise du pied droit de Njiang suite à une  relance de Bouazzi. Il s’illustrait ensuite en contrant Chamam en pleine surface de réparation.

Le Widad subit le jeu des “sang et or” mais opposait une forte résistance en défense. Il relançait à son tour par des contre et créait par moments la panique dans la surface de réparation “sang et or”.

Les deux équipes se déployaient à fond et imprimaient un rythme de jeu élevé à la rencontre. Bien appliqué sur le terrain, le Widad a su très bien colmater toutes les brèches, obligeant l’Espérance à opter pour la solution individuelle pour débloquer la situation, à l’image de Youssef Msakeni qui monopolisait le ballon, achevant une série de dribles sur un mur compact du Widad, une première fois, avant de tirer au dessus à quelques mètres des buts.

Contrariant le plan offensif de l’Espérance, le Widad lançait parfois des contres dangereux à l’image du congolais Andama qui faillit surprendre le gardien Ben Cherifia à la 35.

Reprenant l’initiative en fin de mi-temps, l’Espérance se créait une très bonne occasion de prendre l’avantage mais Bouazizi, idéalement lancé face à face au gardien widadi, tirait mollement dans les mains de Miaghri lequel effectuait une autre excellente parade en s’interposant devant le même Bouazi sur un centre au deuxième poteau de Darragi (44).

Plus frais et plus vigilant, le Widad a su bien désamorcer la pression de l’Espérance, grâce à l’expérience des ses joueurs, notamment son grand gardien, et faillit créer la surprise au terme d’une mi-temps ratée par les “sang et or”.

A la reprise, Nabil Maaloul jouait la carte de Derbali incorporait à la place de Bouazzi. De son côté, De Castel remplaçait Zidoun par Menkari pour renforcer le milieu.  Les “sang et or” revenaient avec plus de détermination et maintenaient leur pression sur une défense bien solide.  Malgré sa bonne volonté, la formation tunisienne n’a guère pu prendre la mesure d’un adversaire qui a fait preuve d’une grande rigueur de jeu.

Obligés de l’emporter sous peine de se faire ravir la tête du tableau par Al Ahly en cas de victoire dimanche à Alger sur le MC Agler, les protégés de Maaloul se heurtaient malgré leur hargne à une solide arrière garde du Widad.

Les attaques “sang et or” se faisaient moins menaçantes, à l’image de Msakeni dont la reprise de la tête n’inquiétait guère le gardien Miaghri (52) et Darragi qui ratait son tir (62).

Contrant avec métier les velléités offensives de son adversaire, le Widad sortait de sa réserve à 20 minutes de la fin et inquiétait la défense de l’Espérance par Achdou difficilement contré par Hicheri.

Voulant donner plus de vigueur à son attaque, le coach “sang et or” lançait alors dans le dernier quart d’heure Ayari à la place de Darragi, peu en verve, avant d’incorporer Mhirsi, en vain.

L’Espérance faisaient en effet le forcing en fin de match pour arracher le précieux but de la victoire. A deux reprises, Ayari ratait l’aubaine en tirant à côte puis dans les mains de Miaghri. Concédant des espaces, la formation tunisienne subissait même des contres dangereux du Widad qui multipliait les parades en défense par l’intermédiaire de Miaghri qui repoussait encore un bolide de Korbi (84).

Les ultimes efforts des “Sang et Or” ne donnaient rien face à une défense du Widad massivement repliée, et les deux équipes se neutralisaient sur un score nul vierge faisant l’affaire d’Al Ahly qui peut, à la faveur de ce nul, ravir aux deux protagonistes du derby maghrébin le leadership en cas de succès dimanche à Alger.

Espérance ST: Ben Cherifia, Harison Aful, Khalil Chammam, Walid Hicheri, Yaya Banana, Khaled Korbi, Khaled Mouilhi (Driss Mhirsi 82), Wajdi Bouazi (Sameh Derbali 46), Youssef Msakeni, Oussama Darragi, Joseph Njiang.

Wydad: Nadir Myagheri, Youssef Rabeh, Ayoub Khalki, Said Fatteh, Doucin Zidoune (Minkari 50) Rami, Mohamed Berrahbeh (Pascale 88), Mourad Lemnsen, Ajeddou, Mohsen Yajour (Kedioui 79), Fabrice Ondama.

Source: TAP


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut