Pendant le ramadan, les trois moments clés pour faire du sport

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec l’arrivée de ce mois sacré, le nombre de pratiquants des activités sportives augmente en flèche. Mais il est toujours primordial de connaître les bons moments pour pratiquer le sport pendant le ramadan afin d’éviter toute complication.

Tunisienumérique vous présente les trois moments clés pour pratiquer le sport.

Dans une période où les nuits sont courtes, puisque les musulmans en profitent pour reconstituer leurs réserves la nuit plutôt que de dormir, il est important de rééquilibrer les efforts sportifs. Serge Pieters, spécialiste et diététicien-nutritionniste du sport, conseille alors trois moments clés pour faire du sport, sans mettre en danger la santé de l’individu.

– À l’aube le matin :

« Il est conseillé de faire du sport après le sahur (petit-déjeuner), souvent vers 6-7h du matin, car si l’on a bien mangé et que l’on s’est bien hydraté, on aura assez de réserves pour effectuer l’effort sportif. Les températures sont d’ailleurs souvent agréables et permettent d’éviter une éventuelle déshydratation ». Le musulman sera rassasié pour tenir son effort sans sentiment de satiété.

– Juste avant l’iftar (repas du soir) :

Un autre moment grandement conseillé pour faire du sport pendant le ramadan est le soir juste avant le dîner. « Si on fait son sport entre 18h à 20h30 par exemple, on n’est plus dans les heures trop chaudes et on se rapproche de la période où on va pouvoir reconstituer ses réserves ». L’iftar est d’ailleurs considéré comme le repas de rupture du jeûne.

– Entre l’iftar et le deuxième repas :

D’autres vont profiter de l’iftar comme une petite collation en mangeant des aliments comme les dattes ou autres fruits pour aller pratiquer une activité physique 1h après environ. Un deuxième repas complet en fin de soirée leur permettra de reconstituer les stocks en quantité avant le coucher. « Ce moment est plus adapté pour les pratiques libres ou les sports individuels car en club, les horaires sont imposées. Ils auront donc mangé avant et pendant l’effort, puis après avec un repas complet ».

Quelques conseils

En somme, il n’est pas question que les musulmans stoppent totalement le sport pendant la période de ramadan. « C’est tout d’abord une coutume à respecter. Il faut réadapter les pratiques habituelles pour éviter une déshydratation, une hypoglycémie ou tout risque de blessures mais ce n’est pas facile pour tout le monde. Les adolescents sont le public le plus difficile à gérer ».

« Il faut choisir les meilleurs moments pour faire du sport et éviter de tester son corps en permanence. Il faut le ménager ». De même, une alimentation saine sera à privilégier. La tradition veut souvent des plats de type tajine, des feuilles de brick, ou pâtisseries orientales mais le sportif doit essayer de les manger en faible quantité ou plutôt ré-adapter leur contenance. « Il faut éviter de manger tout ce qui est sucré et gras. Il ne faut pas s’en priver mais les manger avec modération ».


Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Haut